Tennis

 | Livefoot  | Rugby  | Basket  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVETENNIS.fr
mardi 24 avril 2018
16:29 - Istanbul 2018: Hercog domine Sabalenka - TENNISTEMPLE.COM
Fin de parcours pour Aryna Sabalenka à Istanbul (Terre battue, Extérieur, Turquie) où elle vient de s'incliner au premie...

lundi 16 avril 2018
08:11 - La Belge Elise Mertens frôle désormais le Top 20 mondial de tennis - RTLSPORT.BE


dimanche 15 avril 2018
16:57 - Troisième titre pour Mertens - EUROSPORT.FR
WTA LUGANO - La Belge Elise Mertens, 20e joueuse mondiale, a remporté le troisième titre de sa carrière en battant la jeune Bélarusse Aryna Sabalenka (61e) en finale (7-5, 6-2).

16:26 - Tennis: la Belge Elise Mertens remporte un nouveau titre WTA (vidéo) - RTLSPORT.BE


15:57 - Elise Mertens remporte son troisième titre WTA à Lugano - 7SUR7T.BE
Elise Mertens (WTA 20) vient de remporter son deuxième titre en 2018. A Lugano, la Belge a battu Aryna Sabalenka (WTA 61) en finale 7-5, 6-2. Il

15:53 - Tennis - WTA - Lugano - Troisième titre pour Elise Mertens, sacrée à Lugano - LEQUIPE.FR
La Belge Elise Mertens (22 ans, 20e) a battu Aryna Sabalenka (19 ans,...

15:17 - WTA Lugano: Elise Mertens décroche son troisième titre individuel et... ... - DHNET.BE


15:17 - Elise Mertens décroche son troisième titre en battant Sabalenka en finale du tournoi de Lugano - DHNET.BE


15:17 - Elise Mertens décroche son 3e titre en battant Sabalenka en finale du tournoi de Lugano - LALIBRE.BE


samedi 14 avril 2018
20:00 - WTA Lugano - Elise Mertens défiera la Biélorusse Aryna Sabalenka en finale - RTLSPORT.BE


19:58 - Elise Mertens défiera la Biélorusse Sabalenka en finale à Lugano - 7SUR7T.BE
Elise Mertens connait désormais son adversaire en finale du tournoi WTA de Lugano, épreuve sur terre battue dotée de 250.000 dollars. La Belge,

lundi 02 avril 2018
15:16 - Bleus: Debuchy reverdit, jusqu'à redevenir Bleu ? - FRANCE24.COM

Mathieu Debuchy sème de très bonnes prestations avec Saint-Etienne depuis janvier et peut espérer en récolter un retour en équipe de France à pic la Coupe du monde 2018, dans un couloir droit en jachère.

Le latéral de 32 ans a encore livré une partie convaincante dimanche contre Nantes (3-0). Outre son troisième but en huit apparitions chez les Verts, il a été très actif et complet sur son côté, aussi bien offensivement que défensivement.

L'ex-Lillois, très vite adopté à Saint-Etienne (via notamment une égalisation dans le temps additionnel du derby à Lyon, 1-1), avait été élu meilleur joueur de L1 en février et a contribué au redressement de l'équipe, passée en sa présence de la 13e à la 9e place de L1.

L'ancien arrière droit des Bleus, dont la dernière cape remonte à septembre 2015, revient de loin: avec deux opérations (cheville en septembre 2014 et épaule en janvier 2015), suivies d'une succession de problèmes musculaires et d'un déclassement dans la hiérarchie à Arsenal, Debuchy a vécu trois saisons et demie de galère absolue.

Malgré sa récente résurrection, Didier Deschamps ne l'a pourtant pas appelé pour la fenêtre internationale de mars, la dernière avant la liste du 15 mai contenant les 23 noms convoqués pour le Mondial. "Je connais bien Mathieu parce qu'il est déjà venu, mais j'ai préféré revoir Benjamin (Pavard) avant la liste du mois de mai", avait expliqué le sélectionneur le 15 mars.

- Sidibé et qui ? -

Deschamps se souvient forcément aussi que Debuchy était déjà revenu une fois en France pour se refaire une santé en vue d'un tournoi international (l'Euro-2016). Mais cette seconde moitié de l'exercice 2015-2016 à Bordeaux avait là aussi été marquée par l'infirmerie, débouchant globalement sur un échec. D'où sans doute l'idée d'aguerrir Pavard au cas où.

Le sélectionneur voulait revoir Pavard, et il l'a revu, mardi dernier contre la Russie (3-1). Or, le défenseur de 22 ans n'a pas vraiment confirmé la bonne impression affichée lors de son tout premier rassemblement en novembre.

Et de manière cruelle pour le joueur de Stuttgart, samedi, c'est un duel perdu de sa part qui a amené l'ouverture du score de Hambourg, lanterne rouge du Championnat d'Allemagne (score final: 1-1)...

Alors, si "DD" a installé Djibril Sidibé comme titulaire, la doublure du Monégasque reste décidément floue, entre l'inexpérimenté Pavard, le blessé Christophe Jallet et les lointains Sébastien Corchia ou Bacary Sagna.

- "Aller à la guerre" -

Sagna, justement: c'est lui que Debuchy devançait autrefois dans la hiérarchie des arrières droits en Bleu.

Car "La Bûche", avec deux tournois au compteur (Euro-2012 et Mondial-2014) et un total de 27 sélections (2 buts), présente un CV non négligeable aux yeux de Deschamps, très sensible à l'expérience internationale, de surcroît au sein d'un groupe par ailleurs assez jeune.

"C'est le profil de joueur habitué à disputer des matches de haut niveau", a relevé son entraîneur à Saint-Etienne, Jean-Louis Gasset . "Avec des joueurs comme lui, on peut aller à la guerre", a surenchéri Roland Romeyer, le président du directoire de l'ASSE.

"Ca toujours été mon objectif de revenir en équipe de France depuis que je ne suis plus en sélection. Il y a un moment où je ne pouvais pas l'espérer parce que je ne jouais pas. Maintenant que je joue, oui, j'espère", a avancé Debuchy dimanche.

Le tatoué désormais barbu a bien négocié ses gros rendez-vous avec les Verts (Lyon et Marseille, 1-1 et 2-2), mais c'est maintenant le PSG qui se profile, vendredi dans le Chaudron, pour la 32e journée de Ligue 1.

Ironie de l'histoire, c'est au moment où la chance commence à tourner que Debuchy, comme il l'a indiqué récemment sur Twitter, va s'occuper de la section française d'un sport ressemblant au tennis-ballon et qui s'appelle le... padbol.



mardi 27 mars 2018
21:40 - Turner vs ESPN, la guerre du sport en streaming est lancée aux Etats-Unis - FRANCE24.COM

Le groupe Turner (Time Warner), a annoncé mardi le lancement, début avril, de sa nouvelle plateforme vidéo de sports en direct et en ligne, quelque jours avant celle de son principal rival, ESPN (groupe Disney), signe de l'ouverture des hostilités sur un marché considéré par beaucoup comme l'un des derniers eldorados de la télévision.

Plusieurs plateformes de sport en ligne existent déjà aux Etats-Unis. beIN Sports Connect, émanation du géant qatarien beIN Media Group, s'est notamment lancé dès 2014.

Mais outre un déficit de notoriété aux Etats-Unis, son principal handicap est que le service ne propose aucun des quatre sports majeurs américains, le football américain (NFL), le basket (NBA), le baseball (MLB) ou le hockey sur glace (NHL).

Il existe aussi d'autres plateformes qui s'adressent essentiellement aux amateurs de football, comme FuboTV ou iGOL, mais axés sur un seul sport ces services ne font que proposer le contenu de chaînes existantes et ne sont pas propriétaires des droits de diffusion.

Turner, lui, possède, en revanche, les droits de la ligue de basket nord-américaine NBA, mais aussi du basket universitaire, immensément populaire aux Etats-Unis, et du circuit professionnel nord-américain de golf PGA.

En vue du lancement de sa plateforme, Turner avait, en outre, acquis, début 2017, les droits de la Ligue des champions et de l'Europa League de football pour les Etats-Unis, à compter de la saison 2018-19.

Sollicité par l'AFP, Turner n'a pas souhaité révéler le prix de l'abonnement à ce nouveau service, baptisé B/R Live du nom du site Bleacher Report, racheté en 2012 et devenu une référence de l'information sportive.

Cette nouvelle offre va entre en compétition frontale avec ESPN+, la nouvelle plateforme du groupe ESPN, la marque de télévision sportive la plus connue dans le monde.

Pour ne pas cannibaliser ses propres chaînes traditionnelles, qui sont également disponibles en ligne, ESPN+ a choisi de ne diffuser, pour l'heure, que des événements sportifs qui ne sont pas retransmis sur ses propres antennes.

La plateforme proposera ainsi des rencontres de la ligue professionnelle nord-américaine de baseball MLB, de la ligue nord-américaine de hockey sur glace NHL, des tournois du Grand Chelem de tennis ou de la ligue nord-américaine de football MLS.

Disney a choisi de proposer ce nouveau service à un prix attractif pour le lancer, soit 4,99 dollars par mois.

Parmi les géants du streaming sur internet, Netflix s'est, jusqu'ici, tenu éloigné du sport en direct, tandis qu'Amazon a réalisé quelques coups, notamment en diffusant une poignée de matches de la NFL, mais reste globalement en retrait.



vendredi 23 mars 2018
19:30 - Miami: Kvitova s'en sort face à Sabalenka - TENNISTEMPLE.COM
Petra Kvitova s'est qualifiée pour le troisième tour du Miami Open. La Tchèque, tête de série n°9, a disposé sur le scor...

mercredi 21 mars 2018
03:31 - WTA Miami - Kirsten Flipkens s'impose face à la Roumaine Mihaela Buzarnescu - RTLSPORT.BE


lundi 12 mars 2018
07:55 - Pouille : "Il va falloir penser à s'entraîner" - EUROSPORT.FR
INDIAN WELLS - Battu au 2e tour par l'Indien Yuki Bhambri (6-4, 6-4), Lucas Pouille est revenu sur ses dernières semaines, globalement positives pour lui malgré cette sortie de route prématurée en Californie.

dimanche 11 février 2018
05:25 - JO-2018: Adrien Théaux ne veut pas "perdre trop d'énergie" - LEXPRESS.FR
Pyeongchang (Corée du Sud) - Après l'annulation de la descente olympique et son report de dimanche à jeudi, Adrien Théaux, le leader français de la discipline, explique que les descendeurs, "habitués" à de tels imprévus, vont s'entraîner, jouer au tennis-ballon et "probalement aller au Village olympique", afin de "s'aérer l'esprit" sans pour autant "perdre trop d'énergie".

jeudi 01 février 2018
15:19 - Coupe Davis : Pouille et Gasquet pour ouvrir le bale - SPORT.FR


dimanche 28 janvier 2018
14:45 - Le top 5 points de la finale : pourtant, Cilic a régalé Melbourne - EUROSPORT.FR
OPEN D'AUSTRALIE - Vaincu par Roger Federer en cinq sets ce dimanche (6-2, 6-7, 6-3, 3-6, 6-1), Marin Cilic pourra se consoler en regardant le Top 5 des plus plus beaux points de cette finale. Car c'est bien le Croate qui en a mis plein les yeux à Melbourne. Insuffisant pour soulever la tymbale pourtant.

mercredi 17 janvier 2018
18:34 - Tennis - Open Australie - Une joueuse moquée par le public australien ... pour ses cris - SPORT24
La Biélorusse Aryna Sabalenka, opposée à l'Australienne Ashleigh Barty au premier tour de l'Open d'Australie, a été moquée par le public...

13:34 - Open d'Australie (F) - Open d'Australie : le public se moque des cris d'Aryna Sabalenka - LEQUIPE.FR
Une partie du public du Melbourne Park s'est ouvertement moqué des...

11:20 - Kyrgios se dresse désormais sur la route de Tsonga - EUROSPORT.FR
OPEN D'AUSTRALIE - Comme attendu, Nick Kyrgios se dressera sur la route de Jo-Wilfried Tsonga. Le fantasque Australien a dominé Viktor Troicki en trois sets (7-5, 6-4, 7-6) en 2h12 de jeu. Globalement dans son match, la tête de série N.17 du tournoi va offrir une grosse opposition à Tsonga dans un des matches qui s'annonce parmi les plus spectaculaires de la quinzaine.

11:20 - Kyrgios prochain adversaire de Tsonga après sa victoire contre Troicki - EUROSPORT.FR
OPEN D'AUSTRALIE - Comme attendu, Nick Kyrgios se dressera sur la route de Jo-Wilfried Tsonga. Le fantasque Australien a dominé Viktor Troicki en trois sets (7-5, 6-4, 7-6) en 2h12 de jeu. Globalement dans son match, la tête de série N.17 du tournoi va offrir une grosse opposition à Tsonga dans un des matches qui s'annonce parmi les plus spectaculaires de la quinzaine.

mardi 16 janvier 2018
13:34 - Open d'Australie (F) - Ashleigh Barty a dominé Aryna Sabalenka en trois sets pour rejoindre le second tour de l'Open d'Australie - LEQUIPE.FR
La tête de série n°18 Ashleigh Barty s'est qualifiée pour le second...

vendredi 12 janvier 2018
10:51 - Elise Mertens s'offre une nouvelle finale en Australie - RTLSPORT.BE


jeudi 11 janvier 2018
04:30 - Hobart 2018: Tsurenko surclasse Sabalenka - TENNISTEMPLE.COM
Joli résultat de Lesia Tsurenko qui s'est qualifiée, il y a quelques instants, pour les demi-finales du Moorilla Hobart ...

mercredi 10 janvier 2018
09:00 - Allemagne: surenchère verbale au sein de l'extrême droite - FRANCE24.COM

L'extrême droite allemande s'est efforcée un temps de gommer les plus visibles de ses aspérités suite au séisme provoqué par son entrée récente au Parlement national. Mais depuis le début de l'année, cette stratégie a volé en éclats.

L'objectif d'apparaître comme un parti responsable a été contredit par la multiplication de prises de position à caractère raciste ou glorifiant la période nazie, signe que la tendance la plus nationaliste de ce jeune mouvement est en passe de prendre définitivement le pouvoir.

Pratiquement pas un jour ne passe sans qu'un membre de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) ne fasse les gros titres par un tweet tonitruant.

Dernier en date: une élue locale berlinoise, Franziska Lorenz-Hoffmann, a diffusé sur son compte Facebook une affiche de propagande du IIIe Reich: "Femme allemande! Préserve la pureté de ton sang. Les étrangers ne doivent pas te toucher".

Le message a été retiré, mais l'élue l'a justifié en expliquant à l'édition allemande du Huffington Post vouloir "que les Allemands restent allemands" face à l'immigration.

Une autre élue du parti à Berlin, Beatrix von Storch, figure de proue de l'AfD au plan national, a suscité la controverse sur Twitter et Facebook lors du Nouvel An en dénonçant la diffusion par la police de Cologne de messages en arabe à la population.

- 'Demi-nègre' -

"S'adresse-t-elle par ce biais aux hordes d'hommes barbares, musulmans et violeurs pour les amadouer?", s'est emporté Mme von Storch en référence aux agressions sexuelles de femmes lors du Réveillon 2016 dans la ville. Le tweet a été bloqué.

Pour finir, le fils métis de l'ancienne star du tennis allemand Boris Becker s'est vu traité de "demi-nègre" sur le compte du député AfD Jens Maier.

Les dernières sorties "ne sont pas des dérapages fortuits", estime le politologue Hajo Funke de l'Université Libre de Berlin, mais le signe de la volonté du parti d'"intégrer aussi les néonazis, les plus extrémistes".

"Le cap radical du parti est cimenté", ajoute-t-il, en jugeant l'AfD nettement plus extrémiste que le FPÖ autrichien ou le Front national français.

Boris Becker a lui aussi mis en cause des provocations délibérées du mouvement, qui a obtenu près de 13% des voix aux dernières élections législatives, pour porter ses thèmes de prédilection: anti-immigration, anti-élite et anti-Merkel.

"C'est ce qu'ils font en règle générale à l'AfD, toujours la même combine. Ils lancent quelque chose et ensuite prennent leurs distances avec", a-t-il jugé dans le quotidien Die Welt.

- Limites testées -

"L'AfD teste depuis longtemps les limites de ce qui peut être dit en Allemagne, elle veut les élargir et se radicalise de ce fait dans son expression", analyse le quotidien Tagesspiegel.

En réalité, l'histoire du jeune parti est celle d'une radicalisation permanente, avec à chaque nouvelle étape une purge de la direction en place par une autre encore plus dure.

Son dernier congrès en décembre a confirmé la montée en puissance des plus nationalistes.

Créé en 2013 comme plateforme anti-euro par des conservateurs déçus du cap centriste imprimé par Angela Merkel à la tête des chrétiens-démocrates (CDU), l'AfD est devenue un mouvement anti-réfugiés lors de l'arrivée de plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015 et 2016.

A la faveur des législatives de septembre, l'AfD a franchi un nouveau cap en donnant une large place aux thèses révisionnistes sur la repentance des crimes nazis.

Actuellement, le mouvement occupe le terrain en profitant du vide politique relatif en Allemagne laissé par Angela Merkel et les partis établis, qui tentent sans succès depuis trois mois de former un gouvernement majoritaire.

Et la stratégie paraît payer. Selon un sondage pour le Spiegel publié mardi, l'AfD progresse à 14,7% dans les intentions de vote. Le parti ne risque-t-il toutefois pas à terme de se marginaliser par sa surenchère?

"Lors de la campagne électorale, il a joué avec le feu extrémiste de manière très calculée" en "brisant des tabous" pour séduire "avec succès" l'électorat le plus radical, estime Robert Vehrkamp, analyste à la Fondation Bertelsmann.

Aujourd'hui, "cela conduit à des batailles de courants" entre modérés et jusqu'aux-boutistes, dont la "guerre des tweets" est une illustration, ajoute-t-il, et "son issue reste incertaine".



05:13 - Hobart 2018: Sabalenka se défait de Zhang - TENNISTEMPLE.COM
Pas de quarts de finale pour Shuai Zhang dans cette édition 2018 du Moorilla Hobart International. Tête de série n°1, la...

jeudi 04 janvier 2018
10:07 - Shenzhen 2018: Halep facile face à Sabalenka - TENNISTEMPLE.COM
Direction les demi-finales pour Simona Halep dans ce Shenzhen Gemdale Kaisa Open 2018. La Roumaine, tête de série n°1, a...

samedi 25 novembre 2017
17:37 - Bombay 2017: Sabalenka facile face à Hesse - TENNISTEMPLE.COM
Joli résultat d'Aryna Sabalenka qui s'est qualifiée, il y a quelques instants, pour la finale de Bombay 2017 à Bombay (D...












tennis contact
Partenaires :  | Soccer Livescore  | Tennis  | patch pes  | Foot  | letennis.fr
Contact      | Mentions Légales     |  | Charte cookies     |  | © Copyright of LiveTennis.fr