Tennis

 | Livefoot  | Rugby  | Basket  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVETENNIS.fr
mardi 22 novembre 2016
11:05 - Un mini-intestin humain fonctionnel, créé à partir de cellules souches - FRANCE24.COM

Des chercheurs ont réussi à créer un mini-intestin humain fonctionnel, à partir de cellules souches embryonnaires : cette avancée va permettre d'étudier des maladies digestives, de tester des nouvelles thérapeutiques et d'envisager, à terme, une médecine régénérative avec des greffes intestinales personnalisées, d'après eux.

Ce mini-organe possède son propre système nerveux, contrairement à la première génération de tissus intestinaux obtenus en laboratoire. Cette innervation est indispensable à l'absorption des nutriments et à l'évacuation des déchets au travers des voies digestives, soulignent les chercheurs.

Ces travaux de chercheurs américains du Cincinnati Children?s Hospital Medical Center et français de l'Inserm (recherche publique), avec une équipe spécialisée à Nantes (France), sont parus lundi dans la revue Nature Medicine.

L?intestin représente une surface équivalente à deux terrains de tennis. Son système nerveux contrôle de nombreuses fonctions incluant le mélange et la propulsion du bol alimentaire au long du tube digestif, la sécrétion d'hormones...

De nombreuses pathologies résultent des perturbations du système intestinal. Son mauvais fonctionnement gène la contraction des muscles intestinaux, d'où des douleurs abdominales, des diarrhées, des constipations et dans les cas graves, des obstructions fonctionnelles (occlusions intestinales) relevant d'une intervention chirurgicale.

Pour créer ce organe en 3D, les chercheurs ont d'une part conduit des cellules souches pluripotentes humaines à évoluer en tissu intestinal, selon un processus déjà utilisé auparavant. En parallèle, ils ont créé des cellules nerveuses à un stade embryonnaire particulier pour obtenir des cellules précurseurs du système nerveux intestinal, et les ont incorporées dans le tissu intestinal.

Ils ont obtenu un tissu humain ressemblant à l?intestin f?tal en développement. Ces "mini-intestins" ou "organoïdes" ont été greffés sur des souris afin d'en observer le développement et le fonctionnement.

"En culture, le mini-intestin mesure de 1 à 2 mm. Après transplantation, la taille varie de 1 à 3 cm" sur les souris, indique à l'AFP Maxime Mahé, chargé de recherche à l'Inserm, coauteur de ce travail. Il estime "très possible que ce mini-organe se développe proportionnellement à la taille de l?hôte".

Selon lui, "les applications sont virtuellement multiples" comme bien évidemment l?étude de maladies digestives telle la maladie de Hirschsprung, une maladie rare avec défaut de système nerveux dans le rectum et le colon occasionnant constipation et occlusion intestinale.

Cet organoïde permettra également de tester de nouveaux traitements. Autres possibilités : l'étude du diabète ou des modifications induites par la chirurgie bariatrique de l'obésité, notent les chercheurs.

"Cette technologie permettra un jour de faire pousser une section d'intestin sain pour le greffer à un patient", selon le Dr Michael Helmrath, coauteur américain de l'étude.



vendredi 04 novembre 2016
01:17 - Cilic, le tube de l'automne ? - EUROSPORT.FR
MASTERS 1000 PARIS-BERCY ? Après un été intéressant ponctué d'un titre à Cincinnati, Marin Cilic carbure à plein régime cet automne. Vainqueur à Bâle la semaine dernière, le Croate vient de sceller sa qualification pour le Masters et va décrocher son meilleur classement en carrière. Même Djokovic, qu'il n'a jamais battu et qu'il affronte vendredi, ne lui fait pas peur.

dimanche 30 octobre 2016
16:45 - Tennis: Cilic bat Nishikori en finale à Bâle et se rapproche du Masters - FRANCE24.COM

Marin Cilic, 12e joueur mondial, s'est rapproché du Masters, en remportant dimanche le tournoi de Bâle aux dépens du Japonais Kei Nishikori (5e), 6-1, 7-6 (7/5) en 1h 37 min.

Depuis sa demi-finale gagnée contre l'Allemand Mischa Zverev, le Croate occupe la 9e place de la "Race", le classement qui comptabilise les points cumulés pendant la saison 2016 et dont les huit premiers iront à Londres disputer le tournoi des maîtres du 13 au 20 novembre.

Mais après le forfait de Rafael Nadal (N.7), la 9e place offre un visa pour l'Angleterre, que Cilic pourra obtenir en cas de bonne performance au Masters 1000 de Paris-Bercy, qui débute lundi.

Le joueur de 28 ans succède ainsi à l'enfant du pays, Roger Federer, au palmarès du tournoi bâlois. Il s'agit du 16e trophée de sa carrière, le 2e cette saison après Cincinnati en août.



16:37 - Cilic s'offre Bâle et se rapproche un peu plus du Masters - EUROSPORT.FR
ATP BALE - Marin Cilic a fait coup double dimanche en remportant le tournoi de Bâle aux dépens de Kei Nishikori (6-1, 7-6). Le Croate a remporté son deuxième titre de la saison, après Cincinnati, mais s'est aussi rapproché d'un ticket pour le Masters de Londres en dépassant David Goffin et Tomas Berdych et en s'emparant de la 9e place à la Race.

16:37 - Cilic s'offre Bâle et se rapproche du Masters - EUROSPORT.FR
ATP BALE - Marin Cilic a fait coup double dimanche en remportant le tournoi de Bâle aux dépens de Kei Nishikori (6-1, 7-6). Le Croate a remporté son deuxième titre de la saison, après Cincinnati, mais s'est aussi rapproché d'un ticket pour le Masters de Londres en creusant un peu plus l'écart sur David Goffin et Tomas Berdych à la Race.

lundi 12 septembre 2016
11:45 - Baromètre de l'US Open: sale temps pour les N.1 mondiaux, Wawrinka et Kerber foudroyants - FRANCE24.COM

Sale temps pour les N.1 mondiaux à Flushing Meadows: le tenant du titre Novak Djokovic a une nouvelle fois subi la loi de Stan Wawrinka, en finale de l'US Open, tandis que l'ère Serena Williams a pris fin à New-York devant l'Allemande Angelique Kerber.

. Stan Wawrinka: au zénith

Le Suisse aime les matchs à enjeux: à 31 ans, il disputait sa troisième finale d'un Grand Chelem. Et comme à l'Open d'Australie 2014 et Roland-Garros 2015, il n'a pas craqué. Le N.3 mondial, plus réaliste, a écoeuré Djokovic qui, de son propre aveu, a pris "une petit leçon": "Il fait partie des tout meilleurs, c'est clair", a admiré "Djoko".

. Novak Djokovic: ciel de traîne

Alors qu'il avait remporté les deux premiers tournois du Grand Chelem de l'année, le Serbe finit 2016 sur deux déceptions majeures: une élimination au 3e tour de Wimbledon et une finale perdue à l'US Open. A Londres, il était perturbé par des problèmes personnels. Gêné en août par son poignet gauche, avec une sortie au premier tour aux JO de Rio, il a longtemps hésité à s'aligner à New York. Au bout du compte, "deux titres et une finale, le bilan en Grand Chelem (de 2016) reste positif", a-t-il estimé.

. Andy Murray: nuageux

L'Ecossais a payé le prix fort à New York pour sa débauche d'énergie estivale: vainqueur à Wimbledon en juillet, champion olympique à Rio en août, le N.2 mondial a été éliminé en quarts de finale à "Flushing" et a laissé passer une chance peut-être unique d'inquiéter Djokovic, guère serein.

. Rafael Nadal: mitigé

"Rafa" est tombé dès les 8es de finale et n'a donc pas atteint les quarts de finale en Grand Chelem en 2016, une première depuis douze ans. Mais le Majorquin, sacré champion olympique de double quelques semaines plus tôt, reste optimiste: débarrassé de son problème à un poignet, il se sent prêt à finir la saison en boulet de canon.

. Juan Martin del Potro: ciel étoilé

Absent lors des deux dernières éditions de l'US Open, à cause de ses blessures à répétition à un poignet, le géant argentin, vainqueur à New York en 2009, s'est hissé en quarts de finale, trois semaines après avoir ramené une médaille d'argent de Rio. "Mon tennis est proche du niveau où je veux qu'il soit, mais je ne suis pas encore au niveau physique des autres", a constaté celui qui est passé en deux semaines du 142e au 63e rang mondial.

. Serena Williams: brouillard

Pour la deuxième année consécutive, l'Américaine a mordu la poussière en demi-finales de "son" tournoi. Elle a également perdu sa première place mondiale et l'occasion de battre quelques records de plus, comme ceux du nombre de semaines consécutives en tête du classement WTA (186) et du nombre de sacres en Grand Chelem (22) qu'elle co-détient avec Steffi Graf. Avec deux titres, dont "seulement" un en Grand Chelem (Wimbledon), l'exercice 2016 est décevant pour la reine Serena qui aura 35 ans le 26 septembre.

. Angelique Kerber: soleil resplendissant

L'Allemande a terminé la saison en Grand Chelem comme elle l'a commencée, sur un titre, avec en prime la première place au classement mondial. A 28 ans, elle a mis fin à la disette du tennis allemand qui attendait depuis 1999 sa nouvelle Steffi Graf, même si elle n'a ni le tennis, ni les ambitions de son illustre aînée.

. Karolina Pliskova: arc-en-ciel

La Tchèque a réalisé un mois d'août de toute beauté: elle s'est imposée à Cincinnati (Etats-Unis, le titre le plus important de sa carrière). Elle a ensuite disputé sa première finale en Grand Chelem et peut se targuer d'avoir épinglé à son tableau de chasse cette saison la N.1 mondiale (Serena Williams à Flushing Meadows), sa dauphine (Kerber à Cincinnati), la N.3 au classement WTA (l'Espagnole Garbine Muguruza à Cincinnati), sans oublier Venus Williams (à l'US Open). Résultat, elle a bondi à 24 ans à la 6e place mondiale, son meilleur classement.

. Les nouveaux mousquetaires: alternance soleil/nuages

Pour la première fois dans l'ère Open, trois Français ont atteint les quarts de finale d'un rendez-vous majeur, mais le bilan de ces "nouveaux mousquetaires" est au final mitigé. Le grand espoir Lucas Pouille, déjà quart-de-finaliste à Wimbledon, a fait chuter Nadal en 8es et confirmé qu'il pouvait rapidement prétendre au top 10 mondial, à seulement 22 ans. Il a intégré lundi le top 20 au 18e rang, son meilleur classement en carrière. Jo-Wilfried Tsonga a une nouvelle fois été stoppé par une blessure. Paradoxalement, la plus grande déception est venue de Gaël Monfils: après avoir donné l'impression d'avoir mûri, il a buté en demi-finales, pour la treizième fois en autant de tentatives, sur Djokovic, non sans adopter une improbable et très critiquée stratégie qui a peut-être dilapidé tout le crédit qu'il avait accumulé en 2016.



dimanche 11 septembre 2016
08:24 - Tennis - US Open - Angelique Kerber : « C?est incroyable » - SPORT24
La nouvelle numéro un mondiale a pris sa revanche de Cincinnati en finale de l?US Open, contre Karolina Pliskova (6-3, 4-6, 6-4). L?Allemande retrace son parcours et ses émotions, quelques instant après avoir soulevé le trophée.

samedi 10 septembre 2016
05:46 - Cette fois, le poids de la finale est sur Kerber - EUROSPORT.FR
US OPEN 2016 - Assurée de devenir numéro un mondiale la semaine prochaine, Angelique Kerber va disputer sa troisième finale majeure de la saison. Mais contrairement aux deux premières, où elle avait face à elle Serena Williams, l'Allemande devra cette fois gérer le statut de favorite face à la novice Karolina Pliskova, qui l'a dominée à Cincinnati le mois dernier.

samedi 03 septembre 2016
09:05 - US Open: Tsonga et Monfils fidèles au rendez-vous, Pouille renversant - FRANCE24.COM

Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont atteint sans mal vendredi les 8e de finale de l'US Open, tandis que Lucas Pouille a démontré une nouvelle fois tout son talent et son culot pour renverser Alberto Bautista.

Pour la troisième année de suite et la cinquième fois de sa carrière, Tsonga sera en deuxième semaine à Flushing Meadows grâce à sa victoire tout en maîtrise face au Sud-Africain Kevin Anderson 6-3, 6-4, 7-6 (7/4).

"Je suis hyper satisfait de ma performance", a résumé le Manceau, âgé de 31 ans.

En proie à des petits pépins physiques après son quart de finale à Wimbledon (blessure à un orteil) et ayant peu joué depuis (éliminations au 2e tour des JO-2016 et en 8e de finale à Cincinnati, soit quatre matches), Tsonga avait rallié New York dans un certain flou, tout en ayant l'impression d'être prêt physiquement.

"Je ne suis pas étonné de gagner trois matches ici, j'ai augmenté les séances d'entraînement, j'ai joué beaucoup plus au tennis, pour être mieux au service, frappé plus fort et me déplacer encore plus vite", a-t-il expliqué.

- Shadow boxing -

"C'est en train de payer, mais je veux aller plus loin qu'un 8e de finale, sur une surface qui me réussit bien", a souri celui qui célèbre chacun de ses succès new-yorkais en esquissant des gestes de boxe, ou shadow boxing, et non plus de sa célèbre "danse des pouces".

"J'ai un petit sac de frappe à la maison, j'aime beaucoup la boxe, cela me fait marrer", a expliqué Tsonga qui n'a jamais atteint le dernier carré à "Flushing", contrairement à Melbourne, Roland Garros et Wimbledon.

Pour rejoindre les quarts comme en 2011 et 2015, il devra battre l'Américain Jack Sock qui a surpris le Croate Marin Cilic (N.9), vainqueur de l'US Open 2014 et demi-finaliste en 2015, 6-4, 6-3, 6-3.

Gaël Monfils a encore fait plus forte impression face à l'Espagnol Nicolas Almagro, 48e mondial, balayé en trois sets 6-4, 6-2, 6-4.

"Je sens que je rentre bien dans mon tournoi. En ce moment, je joue correctement, mais je sais que je peux encore mieux servir et être plus agressif aussi", a prévenu "La Monf", vainqueur du tournoi de Washington et demi-finaliste du Masters 1000 de Toronto en juillet.

Son prochain adversaire, le Chypriote Marcos Baghdatis (N.44), connaît bien la France et le tennis français et s'est incliné contre Monfils en deux sets (7-5, 6-0) le mois dernier à Cincinnati.

Il y aura, au moins, trois Français en 8e de finale en attendant Nicolas Mahut qui défie samedi le Japonais Kei Nishikori, 7e mondial et finaliste à "Flushing" en 2014.

Pouille a fait craquer le 17e joueur mondial, Bautista, qui a pourtant mené 2 manches à une, avant de sombrer dans le 4e et surtout dans le 5e sets pour s'incliner 3-6, 7-5, 2-6, 7-5, 6-1.

- Cilic chute -

"Je ne suis plus le même joueur qu?il y a quelques mois. Depuis Indian Wells (en mars), je n?ai plus chuté, ou fais un match complètement nul. Il faut continuer dans cette lignée", a prévenu Pouille.

A 22 ans, une mois et demi après avoir atteint les quarts de finale à Wimbledon, il ne fait aucun complexe, même si son prochain adversaire s'appelle Rafael Nafal, ancien N.1 mondial et double vainqueur de l'US Open, expéditif contre le Russe Andrey Kuznetsov (6-1, 6-4, 6-2).

"C'est l'un des trois-quatre extra-terrestres de notre sport, un modèle, mais c'était avant", a assuré Pouille.

Le N.1 mondial et tenant du titre Novak Djokovic n'a pas à eu à forcer son talent pour arriver en 8e de finale: qualifié pour le 3e tour sans jouer après le forfait du Tchèque Jiri Vesely, il n'a passé que 32 minutes sur le court, avant l'abandon de son adversaire, le Russe Mikhail Youzhny.

Le tableau masculin a perdu l'un de ses anciens vainqueurs et un prétendant sérieux au titre: vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati, Marin Cilic, sacré en 2014, s'est effondré face à l'Américain Jack Sock (6-4, 6-3, 6-3).

Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour Tsonga, Monfils et consorts: Cilic va pouvoir se reposer avant la demi-finale de Coupe Davis entre la Croatie et la France programmé du 16 au 18 septembre à Zadar.



vendredi 02 septembre 2016
02:09 - Coric, blessé à Cincinnati et à l'US Open, pourrait être absent pour l - TENNISTEMPLE.COM
...

jeudi 01 septembre 2016
05:25 - US Open: Raonic et Muguruza craquent, les Français au rendez-vous - FRANCE24.COM

Deux prétendants au titre, Milos Raonic et Garbine Muguruza, ont quitté l'US Open mercredi lors de la 3e journée, tandis que la France a déjà trois représentants au 3e tour, dont Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils.

Après deux premières journées où la hiérarchie a été scrupuleusement respectée, l'édition 2016 de l'US Open s'est offert quelques surprises de taille et a perdu deux têtes d'affiche coup sur coup.

Finaliste à Wimbledon et N.6 mondial, le Canadien Milos Raonic, accablé par des crampes, a sombré face à l'Américain Ryan Harrison, 120e mondial, 6-7 (4/7), 7-5, 7-5, 6-1.

"Ce n'est pas que je me suis mis trop de pression après avoir disputé une finale à Wimbledon", a assuré Raonic qui n'a encore jamais dépassé les 8e de finale à Flushing Meadows (2012, 2013, 2014).

"Depuis le début du tournoi, je ne sers pas bien et c'est normalement ce qui me permet de sortir de situations difficiles", a-t-il observé.

Depuis son titre à Roland Garros en juin, le premier en Grand Chelem de sa carrière, Muguruza a changé de statut, mais la N.3 mondiale a chuté dès le 2e tour, comme à Wimbledon en juillet.

Elle s'est inclinée face à la Lettone Anastasija Sevastova (7-5, 6-4), 48e mondiale qui a mis sa carrière entre parenthèses en 2013 après une série de blessures, avant de revenir sur le circuit en 2015.

"Elle trouvait toujours la réponse, elle bougeait vite et réussissait des coups extraordinaires", a souligné Muguruza.

- Djokovic au 3e tour sans jouer -

"Je ne pense plus à mon titre à Roland Garros: quand j'arrive sur un tournoi, je veux aller le plus loin possible", a assuré l'Espagnole qui pouvait, en cas de succès à Flushing Meadows et d'élimination précoce de l'Américaine Serena Williams, s'emparer de la première place au classement mondial.

Le N.1 mondial Novak Djokovic a en revanche passé une journée paisible après le forfait du Tchèque Jiri Vesely, son adversaire du 2e tour.

Arrivé à New York dans le plus grand flou en raison d'une blessure au poignet gauche qui l'a empoisonné durant les JO-2016 de Rio (élimination d'entrée en simple), puis contraint au forfait pour le Masters 1000 de Cincinnati, "Djoko" avait bien besoin de ce coup de pouce du destin.

Faute de Djokovic, les organisateurs ont décidé d'offrir aux spectateurs du Arthur Ashe Stadium le spectaculaire Gaël Monfils qui a dominé le Tchèque Jan Satral, 226e mondial passé par les qualifications, 7-5, 6-4, 6-3.

Mais le N.2 et 12e mondial, vainqueur du tournoi de Washington en juillet, n'était pas satisfait de sa prestation: "Je ne pense pas que j'ai fait un bon match (...) C'est une victoire, mais je peux mieux jouer que ça", a-t-il estimé.

Tsonga, lui, a pris le meilleur sur le puissant James Duckworth, 195e au classement ATP, 6-4, 3-6, 6-3, 6-4.

Au prochain tour, le N.1 français et 11e mondial aura fort à faire face au Sud-Africain Kevin Anderson (N.35).

- Déclaration-choc de Pouille -

Lucas Pouille (N.25) est passé tout près de l'élimination face au Suisse Marco Chiudinell: le 144e mondial menait deux sets à zéro et a servi pour le match à 5-4 dans le troisième set, quand il a perdu tous ses moyens et sa concentration.

Résultat, Pouille, quart-de-finaliste à Wimbledon en juillet, a signé le plus beau retour de sa jeune carrière (4-6, 3-6, 7-6 (8/6), 6-2, 6-0) et défiera l'Espagnol Roberto Bautista, 17e mondial, au tour suivant.

Le grand espoir du tennis français, qui espère être sélectionné pour la demi-finale de Coupe Davis contre la Croatie mi-septembre, s'est fendu d'une déclaration-choc après sa victoire: "Il y en a qui crachent sur le maillot de l?équipe de France et moi je le vénère", a-t-il regretté en référence, à peine voilée, à l'attitude désinvolte de Benoît Paire lors des JO-2016 de Rio.

Paire, justement, a subi la loi du Chypriote Marcos Baghdatis (N.44) 6-2, 6-4, 3-6, 6-4, alors qu'il avait atteint les 8e de finale en 2015.

"Je joue les deux premiers sets sans être vraiment dedans. Je ne mets pas l'intensité que je mets au 3e ou au 4e. Je me réveille un peu tard et c'est dommage parce qu'il y avait la place pour passer", a regretté l'enfant terrible du tennis français.



mardi 30 août 2016
22:25 - US Open: Caroline Garcia poursuit difficilement sa route - FRANCE24.COM

Deux jours après sa suspension par la Fédération française après la controverse des JO de Rio, la N.1 tricolore Caroline Garcia a tremblé face à Pauline Parmentier, avant d'empocher finalement son billet pour le 2e tour de l'US Open, mardi.

Garcia s'est imposée après 2 heures 10 minutes de jeu 4-6, 6-3, 6-4, au terme d'un match qu'elle n'a pas abordé dans les meilleures conditions.

"Le plus important pour moi, c'est le tennis et je me suis préparée du mieux possible, mais ce n'était pas facile", a-t-elle admis, en référence à la décision dimanche de la FFT de la suspendre de l'équipe de France de Fed Cup à titre conservatoire. Une sanction suite aux critiques formulées par sa partenaire de double Kristina Mladenovic, après leur élimination dès leur entrée en lice à Rio.

"J'étais déçue du timing de la sortie de la fédération, c'est regrettable mais on attendra le 24 (septembre, date de la décision définitive de la FFT, ndlr). J'ai beaucoup donné en équipe de France, chaque fois j'y vais avec grand plaisir, et ça a été oublié un peu vite", a regretté la 33e joueuse mondiale.

Côté messieurs deux autres Français ont décroché leur billet pour le deuxième tour, portant le nombre de représentants tricolores encore en lice dans le tableau masculin à sept.

- Chardy va défier Dimitrov -

Ainsi Jérémy Chardy a dominé sans mal l'Américain Michael Mmoh, 384e mondial, en trois sets (6-4, 6-4, 6-1).

"J'ai eu des soucis physiques depuis Wimbledon (pied, ndlr) mais je suis en train de résoudre mes problèmes. C'est la première semaine où j'ai pu faire des sessions entières d'entraînement", s'est félicité le N.55 à l'ATP, qui restait sur trois éliminations dès le 1er tour à Toronto, Los Cabos (Mexique) et Cincinnati.

Son prochain adversaire devrait lui donner plus de fil à retordre, puisqu'il s'agira du Bulgare Grigor Dimitrov, en pleine renaissance.

L'ancien N.8 mondial, descendu à la 24e place à l'ATP, n'a pas fait de détails face à l'Espagnol Grigor Cervantes (N.75) 6-2, 6-4, 7-6 (9/7).

Nicolas Mahut, N.1 mondial en double, poursuit sa route en simple après l'abandon de son adversaire du 1er tour, l'Allemand Philipp Kohlschreiber, 29e au classement ATP.

Mahut, 42e mondial, menait deux manches à zéro et 1-0 3e manche lorsque Kohlschreiber, arrivé blessé à New York, a jeté l'éponge.

Au prochain tour Mahut, vainqueur du titre 2015 en double avec Pierre-Hugues Herbert, sera opposé soit à un autre Français, Paul-Henri Mathieu (N.70), soit à l'Américain Christian Harrison (N.694).

Outre Mathieu, Gilles Simon et Kristina Mladenovic sont au programme plus tard mardi.

- Wawrinka sans souci -

La logique a été jusque là globalement respectée lors de cette deuxième journée, disputée sous une chaleur toujours aussi étouffante.

Le Japonais Kei Nishikori, finaliste malheureux de l'US Open 2014, a empoché son billet pour le 2e tour face à l'Allemand Benjamin Becker (N.96) 6-1, 6-1, 3-6, 6-3, mardi.

Nishikori a confirmé qu'il faudrait compter sur lui. "J'ai des bons souvenirs ici, c'est toujours un plaisir de jouer à New York pour moi", a souligné le 7e mondial qui avait disputé la finale du Masters 1000 de Toronto en juillet, avant de décrocher le bronze à Rio, puis de s'incliner dès les 8e de finale à Cincinnati.

Enfin le Suisse Stan Wawrinka, 3e joueur mondial, a disposé de l'Espagnol Fernando Verdasco en trois sets 7-6 (7/4), 6-4, 6-4, alors que le N.2 mondial et homme en forme du moment Andy Murray lance sa campagne en fin de soirée contre le Tchèque Lukas Rosol.

Chez les dames, en attendant l'entrée en lice de la N.1 mondiale Serena Williams, en début de soirée contre la Russe Ekaterina Makarova (N.29), la Roumaine Simona Halep a affiché ses ambitions. 5e joueuse mondiale et demi-finaliste à Flushing Meadows en 2015, elle a surclassé la Belge Kirsten Flipkens (56e mondiale) 6-0, 6-2.



06:45 - US Open: Monfils et Tsonga au rendez-vous, Gasquet sombre - FRANCE24.COM

Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga ont réussi une entrée en matière convaincante dans l'US Open lundi, à la différence de Richard Gasquet, éliminé sèchement au 1er tour, un an après avoir atteint les quarts de finale.

Monfils, 12e mondial, n'a pas fait de détails face au Luxembourgeois Gilles Müller, un puissant serveur classé au 37e rang mondial, qu'il a écarté en trois sets 6-4, 6-2, 7-6 (7/5).

"La Monf", de loin le Français le plus en vue cet été avec son titre à Washington, sa demi-finale à Toronto et son quart de finale à Rio lors des JO-2016, a fait, comme souvent le spectacle, fracassant involontairement, pour le plus grand plaisir du public de Flushing Meadows, l'une des horloges électroniques en bord de court.

"J'étais un peu inquiet à cause de mon dos, mais je suis très content de remporter ce match contre un adversaire difficile en trois sets", s'est félicité le Parisien qui, le dos bloqué, avait renoncé à son 8e de finale lors du Masters 1000 de Cincinnati.

Tsonga aussi était dans le flou après des pépins physiques qui ont limité son rendement estival (éliminations au 2e tour à Rio et Cincinnati), mais le N.1 français a dominé sans mal l'Argentin Guido Andreozzi (N.133), issu des qualifications, 6-3, 6-4, 6-4.

Les adversaires au 2e tour de Tsonga et Monfils devraient a priori leur poser encore moins de problèmes avec respectivement l'Australien James Duckworth (N.195) et le Tchèque Jan Satral (N.226).

- Gasquet 'pas au point' -

Gasquet n'a, lui, pas fait illusions: à court de compétition, toujours diminué physiquement, le N.3 français n'a pas pesé lourd face au Britannique Kyle Edmund (N.84) qui l'a balayé en trois sets 6-2, 6-2, 6-3.

"Je me suis arrêté six semaines, j'ai une déchirure de cinq centimètre sur les obliques. Ça a été compliqué de reprendre le tennis", a admis le 15e mondial qui va perdre beaucoup de points au classement ATP après cette première élimination d'entrée en Grand Chelem depuis Roland Garros 2010.

"Je ne suis pas au point du tout et ça se voit vite", a-t-il constaté.

Très attendu après la polémique qu'il a déclenchée à Rio avec son manque de motivation pour les jeux Olympiques, Benoît Paire est venu à bout du Serbe Dusan Lajovic (N.59) en cinq sets 6-2, 2-6, 3-6, 7-5, 6-1.

Le 34e mondial, soutenu par sa compagne, la chanteuse Shy'm, s'est gardé de toute déclaration intempestive, se concentrant exclusivement sur sa victoire et son prochain match, contre le Chypriote Marcos Baghadatis (N.44).

"Dès que je dis la moindre chose, ça sort en gros titre", a regretté Paire, privé dimanche de sélection en équipe de France à titre conservatoire par la Fédération française de tennis pour son comportement à Rio.

- Kerber a confiance -

Si Lucas Pouille a également empoché son billet pour le 2e tour, le contingent français a fondu de façon spectaculaire lors de cette première journée disputée sous une chaleur étouffante: parmi les sept éliminé(e)s, Gasquet donc, mais aussi Adrian Mannarino, Pierre-Hugues Herbert, Julien Benneteau ou encore Alizé Cornet.

Les cadors ont répondu présent, à l'image du N.1 mondial et tenant du titre Novak Djokovic, de Rafael Nadal, double vainqueur de l'épreuve ou encore de la N.2 mondiale Angelique Kerber.

Djokovic, perturbé par une poignet gauche douloureux depuis un mois, a pris le meilleur sur le Polonais Jerzy Janowicz, 247e mondial, 6-3, 5-7, 6-2, 6-1.

Le Serbe a dû faire appel à l'encadrement médical du tournoi pour soigner, non pas son poignet, mais son coude droit, une blessure sans gravité, a-t-il insisté.

"Je suis plutôt content de mon match, surtout lors des 3e et 4e sets, contre un adversaire plutôt imprévisible", a-t-il résumé.

Nadal, complètement remis de sa blessure au poignet gauche qui l'avait contraint à l'abandon à Roland Garros, a balayé l'Ouzbek Denis Istomin (N.120) 6-1, 6-4, 6-2. Le Croate Marin Cilic, vainqueur de l'US Open 2014, a dominé le Brésilien Rogerio Dutra Silva, 108e mondial (6-4, 7-5, 6-1).

L'Italienne Roberta Vinci, finaliste de l'US Open 2015, a dominé l'Allemande Anna-Lena Friedsam, 46e mondiale, 6-2, 6-4.

L'Allemande Angelique Kerber, N.2 mondiale, a profité de l'abandon de la Slovène Polona Hercog après 33 minutes de jeu: "J'ai confiance en moi, je joue sans doute le meilleur tennis de ma carrière", a souligné celle qui peut déloger Serena Williams de la première place mondiale.



lundi 29 août 2016
11:35 - Tennis : Jo-Wilfried Tsonga annonce la couleur pour l'US Open ! - LE10SPORT.COM
Malgré des conditions de préparation délicates, Jo-Wilfried Tsonga aborde l'US Open avec confiance. Éliminé de façon précoce du tournoi olympique puis du Masters 1000 de Cincinnati, Jo-Wilfried?

samedi 27 août 2016
12:35 - Tennis : Andy Murray dévoile son principal atout pour remporter l'US Open ! - LE10SPORT.COM
Médaillé d'Or à Rio et finaliste au Masters 1000 de Cincinnati, Andy Murray a dû gérer un programme chargé avant l'US Open. Le numéro 2 mondial a expliqué comment il comptait remporter le quatrième?

vendredi 26 août 2016
21:25 - US Open: Djokovic en danger, les Français pas gâtés - FRANCE24.COM

Le N.1 mondial Novak Djokovic, encore diminué par sa blessure à un poignet, a hérité vendredi d'un tableau difficile pour l'US Open qui débute lundi à New York, tout comme les cadors du tennis français.

Pour son entrée en lice à Flushing Meadows, "Djoko" sera opposé au Polonais Jerzy Janowicz, ancien 14e mondial tombé à la 228e place du classement ATP en raison d'une blessure à un genou.

Les choses pourraient rapidement se compliquer pour le Serbe qui vit un été difficile, avec John Isner ou Richard Gasquet en 8e de finale, puis Marin Cilic ou Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale.

S'il passe ses obstacles, le double vainqueur de l'US Open (2011, 2015) pourrait retrouver dans le dernier carré Rafael Nadal, en plein renouveau.

Mais, plus encore que le tirage au sort, ce qui inquiète Djokovic, c'est son poignet, qui le tracasse depuis les jeux Olympiques 2016 de Rio.

"Je ne suis pas encore à 100% mais je m'en rapproche, j'ai encore quelques jours devant moi, j'espère que lundi lorsque le tournoi débutera, je serai à 100%", a-t-il confié.

Après une première partie de saison quasiment parfaite, durant laquelle il a notamment dompté -enfin !- la terre battue de Roland Garros, le Serbe a perdu de sa superbe.

Il a été éliminé dès le 3e tour à Wimbledon, s'est relancé en remportant le Masters 1000 de Toronto, avant de chuter dès le 1er tour du tournoi olympique à Rio, puis de déclarer forfait pour le Masters 1000 de Cincinnati.

En l'absence de Roger Federer qui a mis un terme à sa saison pour ménager son genou gauche, l'Ecossais Andy Murray pourrait profiter de la mauvaise passe de Djokovic.

- Williams débute face à Makarova -

Le vainqueur à Wimbledon qui a conservé son titre olympique à Rio, a hérité d'un tableau relativement clément avec pour potentiels adversaires Kei Nishikori et Stan Wawrinka, respectivement en quarts de finale et en demi-finale.

Attention toutefois aux imprévisibles épouvantails Ivo Karlovic et Nick Kyrgios, très en vue en juillet lors de la tournée américaine.

Le N.1 français Jo-Wilfried Tsonga débutera contre un qualifié et devrait retrouver en 8e de finale Cilic, vainqueur de l'US Open 2014 et Masters 1000 de Cincinnati.

Un an après avoir atteint les quarts de finale de l'US Open 2015, Gasquet qui n'a disputé que six matches en un mois, pourrait tomber sur John Isner en 8e de finale.

Vainqueur à Washington et demi-finaliste à Toronto mais touché au dos à Cincinnati, Monfils est dans le quart de tableau dominé par Nadal.

Dans le tableau féminin, la N.1 mondiale Serena Williams qui vise un 23e titre du Grand Chelem débutera sa campagne new-yorkaise face à une adversaire difficile, la Russe Ekaterina Makarova.

Makarova, 36e mondiale, avait atteint le dernier carré de l'US Open en 2014 où elle s'était inclinée face à la cadette des soeurs Williams. Mais elle avait battue l'Américaine en 8e de finale de l'Open d'Australie en 2012.

Elle devra ensuite théoriquement se défaire de Simona Halep en quart de finale, puis d'Agnieszka Radwanska en demi-finale, avant de retrouver, en finale, Angelique Kerber qui peut la déloger de la première place au classement mondial si elle remporte le dernier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Le N.1 française Caroline Garcia affrontera sa compatriote Pauline Parmentier au 1er tour et pourrait croiser la route de Radwanska dès le 3e tour.



jeudi 25 août 2016
10:35 - Tennis : Rafael Nadal annonce la couleur avant l'US Open ! - LE10SPORT.COM
Médaillé d'or en double aux JO de Rio, puis éliminé en huitièmes de finale du Masters 1000 de Cincinnati dans la foulée, Rafael Nadal préfère la jouer modeste avant d'aborder l'US Open, quatrième et?

lundi 22 août 2016
18:54 - Vidéo - Cincinnati - Pliskova brise le rêve de Kerber - LIVETENNIS.FR
Défaite en finale du tournoi de Cincinnati par Karolina Pliskova (6-1, 6-3), Angelique Kerber manque l'occasion de devenir numéro 1 mondiale et ainsi mettre fin à la domination de Serena Williams qui dure depuis 183 semaines.

14:20 - WTA : Serena Williams conserve son trône - RDS.CA
Serena Williams est toujours en tête du classement WTA, lundi au lendemain de la défaite de l'Allemande Angelique Kerber en finale à Cincinnati, où une victoire lui aurait permis de devenir no 1 mondiale.

11:36 - Tennis. Classement WTA : Serena Williams toujours sur son trône - OUEST-FRANCE.FR
L'Allemande Angelique Kerber a laissé la place de n°1 mondiale à l'Américaine Serena Williams, qu'elle aurait pu devancer en cas de victoire à Cincinnati. La première Française, Caroline Garcia, est 2...

10:41 - Tennis - ATP - Classement ATP : Marin Cilic dans le Top 10 - LEQUIPE.FR
Grâce à sa victoire au Masters 1000 de Cincinnati, le Croate Marin...

10:36 - Murray chute en finale face à Cilic - SPORT.FR
Andy Murray s'incline en finale du Masters 1000 de Cincinnati face au Croate Marin Cilic (6-4, 7-5)

10:35 - Tennis. Classement ATP : Marin Cilic entre dans le top 10 - OUEST-FRANCE.FR
Le Croate Marin Cilic, vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati dimanche en battant le Britannique double champion olympique Andy Murray (n°2 mondial), fait son entrée dans le top 10 du classement ATP ...

10:35 - Tennis : Andy Murray revient sur sa défaite à Cincinnati ! - LE10SPORT.COM
Andy Murray s'est incliné en finale du Masters 1000 de Cincinnati contre le Croate Marin Cilic (6-4, 7-5). Le Britannique revient sur cette semaine et sur sa finale. Le vainqueur du tournoi?

09:30 - Cincinnati : Marin Cilic met fin à la série d'Andy Murray - FRANCETVSPORT.FR


09:29 - Marin Cilic, vainqueur à Cincinnati - FRANCETVSPORT.FR


07:24 - David Goffin, 14e, perd une place, dépassé par Marin Cilic - DHNET.BE


07:22 - Cilic crée la surprise et domine Murray à Cincinnati - 7SUR7T.BE
Le Croate Marin Cilic, 14e joueur mondial, a remporté dimanche le Masters 1000 de Cincinnati (Ohio, Etats-Unis), doté de 4.362.385 dollars et

01:52 - Renaissance de Cilic à Cincinnati - RDS.CA
Marin Cilic remporte un premier titre de la série 1,000 dans l'Ohio en disposant de nulle autre qu'Andy Murray en finale 6-4 et 7-5.

00:40 - ATP Cincinnati. Contre Cilic, Murray perd en finale après 22 victoires - OUEST-FRANCE.FR
Le Croate Marin Cilic, 14e joueur mondial, a remporté dimanche à Cincinnati le premier Masters 1000 de sa carrière en dominant en deux sets (6-4, 7-5) en finale le Britannique Andy Murray, qui restait...












tennis contact
Partenaires :  | Soccer Livescore  | Tennis  | patch pes  | Foot  | letennis.fr
Contact      | Mentions Légales     |  | Charte cookies     |  | © Copyright of LiveTennis.fr