Tennis

 | Livefoot  | Rugby  | Basket  | LiveSport  | Mercato  | Actu
LIVETENNIS.fr
vendredi 20 octobre 2017
18:38 - Tennis: la paire Mahut/Herbert au Masters pour la 3e année de suite -

Les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert se sont qualifiés pour la troisième année de suite pour le Masters de double, organisé à Londres du 12 au 19 novembre, a annoncé vendredi l'ATP.

La paire tricolore, classée sixième à la "Race", tentera d'accéder pour la première fois aux demi-finales du prestigieux tournoi de fin de saison qui doit aussi lui permettre de monter en puissance avant la finale de la Coupe Davis contre la Belgique à Villeneuve-d'Ascq (24-26 novembre).

Cette saison, Mahut et Herbert ont remporté ensemble trois titres, tous des Masters 1000, à Rome, Montréal et Cincinnati.

Le tandem a auparavant gagné deux tournois du Grand Chelem: Wimbledon en 2016 et l'US Open en 2015.



15:05 - Mahut et Herbert seront au Masters pour la 3e année de suite - EUROSPORT.FR
ATP WORLD TOUR FINALS - L'ATP a officiellement annoncé, vendredi, la qualification de la paire française pour le tournoi des maîtres qui débutera le dimanche 12 novembre prochain. Les deux hommes ont remporté trois Masters 1000 cette saison (Rome, Canada et Cincinnati). En 2015 et 2016, ils n'avaient pas passé le cap du premier tour à l'O2 Arena.

samedi 07 octobre 2017
16:55 - Après avoir maté Zverev, Kyrgios est prêt à défier Nadal - EUROSPORT.FR
ATP PEKIN - Nick Kyrigos a remporté le duel des jeunes stars du circuit samedi à Pékin en prenant le dessus sur Alexander Zverev en deux manches (6-3, 7-5). L'Australien défiera donc en finale Rafael Nadal dimanche. Il a remporté leur dernier duel, cet été, à Cincinnati.

jeudi 07 septembre 2017
10:20 - US Open: Venus Williams, l'éternelle jeunesse - FRANCE24.COM

A 37 ans, Venus Williams réalise une saison 2017 mémorable qu'elle peut parachever en atteignant jeudi la finale de l'US Open, quinze ans après son dernier rendez-vous pour le titre à Flushing Meadows.

Après Melbourne en janvier et Wimbledon en juillet, l'aînée des soeurs Williams n'est plus qu'à une victoire de sa troisième finale du Grand Chelem de l'année, un exploit qu'elle n'a jamais réalisé, même au début des années 2000 lorsqu'elle faisait la loi sur le tennis féminin avec ses deux titres consécutifs à Wimbledon puis à l'US Open (2001, 2002)

"A l'époque, j'étais en parfaite santé, tout était génial, j'ai adoré cette période, mais j'ai la chance de vivre encore mon rêve, c'est incroyable", a rappelé celle qui espère décrocher à New York le 50e titre de sa carrière, le 8e en Grand Chelem.

Sa santé a bien failli écourter son rêve: en 2001, elle apprend qu'elle souffre du syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune qui sape son énergie et qui la fait plonger au delà de la 100e place mondiale.

Elle a depuis repris progressivement pied au sommet de la hiérarchie et fera son retour dans le top 5 mondial à l'issue de l'US Open, quel que soit le résultat de sa demi-finale contre sa compatriote Sloane Stephens.

"Quand on est sportive de haut-niveau, on n'accepte pas d'avoir des limites, il m'a fallu du temps pour les accepter, cela ne veut pas dire que le verre est à moitié vide, je le vois à moitié plein", a-t-elle expliqué pour résumer les six dernières années de sa carrière.

Son adversaire vient elle aussi de traverser une période difficile pour raisons de santé: blessée à un pied, Stephens n'a pu jouer ni s'entraîner pendant onze mois et son retour en compétition en juillet a été sans surprise difficile.

Mais elle va disputer sa troisième demi-finale consécutive, après Toronto et Cincinnati: "Si on m'avait dit cela il y a un mois, je ne l'aurais pas cru, c'est fou, je joue bien, je veux juste en profiter au maximum", a expliqué la 83e mondiale, avant sa première demi-finale en Grand Chelem à 24 ans.

Le programme des matches de la 11e journée:

. ARTHUR ASHE STADIUM

A partir de 19h00 locales (vendredi 01h00 françaises)

Demi-finales: Venus Williams (USA/N.9) - Sloane Stephens (USA)

Suivi de:

Demi-finales: Karolina Pliskova (CZE/N.1) ou CoCo Vandeweghe (USA/N.20) - Madison Keys (USA/N.15) ou Kaia Kanepi (EST)



lundi 04 septembre 2017
11:40 - US Open: retour gagnant pour Maria Sharapova - FRANCE24.COM

Le retour de Maria Sharapova en Grand Chelem, après sa suspension pour dopage, s'est arrêté dimanche en 8e de finale mais la Russe a prouvé durant l'US Open qu'il faudrait encore compter sur elle, sur les courts de tennis et en dehors.

Emoussée physiquement, l'ex-N.1 de la WTA s'est inclinée face à la Lettone Anastasija Sevastova, 17e mondiale (5-7, 6-4, 6-2), mais elle a montré en huit jours à New York qu'elle restait une compétitrice hors norme, la reine du sport-business en même temps qu'une personnalité controversée.

Pour son premier match dans un tournoi majeur depuis l'Open d'Australie 2016, Sharapova, 146e mondiale après sa suspension de quinze mois pour dopage au meldonium, a hérité de la N.2 mondiale, Simona Halep.

Alors qu'elle n'avait joué que neuf matches entre fin avril et Flushing Meadows, elle a écoeuré la Roumaine avec son service, sa rapidité de déplacement et sa rage de vaincre. Alors que Halep pouvait viser la place de N.1 mondial et restait sur une finale à Cincinnati.

"Ce que j'ai vécu ce soir-là, je ne l'oublierai jamais", a-t-elle assuré.

Elle est ensuite venue à bout de la Hongroise Timea Babos, 59e mondiale, puis a dominé l'Américaine Sofia Kenin, 136e mondiale.

- Bientôt le Top 100? -

A court de compétition après un programme de reprise perturbée par des blessures qui l'ont limitée à quatre tournois, Sharapova a cédé ensuite face Sevastova: "Le manque de matches m'a certainement coûté cher".

Mais cet US Open 2017 va lui servir de tremplin pour le reste de la saison, puis ouvrir une nouvelle page de sa carrière: "Je veux juste jouer des matches, rien ne remplace la compétition", a-t-elle prévenu.

"Quand j'avais 25 ans, je n'imaginais pas que mon corps puisse me permettre à 30 ans d'atteindre ce niveau de jeu. (...) Il y a tant d'exemples de champions qui ont plus de 30 ans, qui ont encore beaucoup de succès, c'est une source d'inspiration", a souri la Russe, dont le palmarès comporte 35 titres, dont cinq en Grand Chelem.

A Pékin, elle devrait aborder aux alentours de la 100e place mondiale son prochain rendez-vous fin septembre.

L'objectif est d'améliorer son classement mondial pour arriver à l'Open d'Australie en outsider, à défaut d'être encore tête de série.

Sharapova, avec son physique hollywoodien et son regard froid, reste l'une des principales attractions d'un tennis féminin en manque de stars.

En l'absence de la reine Serena Williams, enceinte, les organisateurs étaient trop heureux de pouvoir lui offrir, à la différence des organisateurs de Roland-Garros, une wild-card (invitation), malgré sa suspension pour dopage.

Du coup, elle a disputé ses quatre matches sur le Arthur Ashe Stadium, le stade de 22.000 places qui attire les people en soirée.

- Cuir et mots qui claquent -

Mariant dentelles et cuir, sa robe noire conçue à la demande de son équipementier Nike par le styliste Riccardo Tisci, l'ancien directeur de la maison de haute couture Givenchy, a déchaîné les passions et se vend en magasin pour 500 dollars.

Femme d'affaires avisée, à la tête de la marque de confiseries Sugarpova et de produits de beauté, Shaparova dont la fortune est estimé à 200 millions de dollars, dont 36 gagnés sur les courts, a fait coïncider son retour très suivi avec la parution le 12 septembre de son autobiographie au titre évocateur "Unstoppable", inarrêtable.

C'est peu dire que Sharapova n'est pas la plus populaire des joueuses du circuit féminin. Sa suspension et surtout le traitement de faveur qu'elle a reçue avec l'octroi d'invitations réservées en temps normal aux joueuses de retour de blessure, n'ont pas arrangé les choses.

La Danoise Caroline Wozniacki n'a pas caché son agacement: "Voir quelqu'un qui revient d'une suspension pour dopage jouer tous ses matches sur le central, je trouve cela discutable", a regretté la N.5 mondiale.

Sharapova a répondu vertement à Wozniacki: "Je suis quelqu'un de très compétitif, si on me fait jouer sur un parking dans le quartier du Queens, je serais aussi heureuse de jouer", a-t-elle lâché.

A l'entendre, les critiques ne l'atteignent plus: "J'ai dépassé ce point, ma façon de répondre est de montrer ce que je vaux sur les courts", a-t-elle conclu.



dimanche 03 septembre 2017
11:00 - US Open: l'affiche Muguruza-Kvitova, l'atout Pouille - FRANCE24.COM

La N.3 mondiale Garbine Muguruza va trouver du répondant pour la première fois depuis son arrivée à New York avec Petra Kvitova dimanche lors de la 7e journée de l'US Open, tandis que Lucas Pouille peut atteindre, comme en 2016, les quarts de finale.

Elle est pour beaucoup la grande favorite du tournoi après son sacre à Wimbledon en juillet et son titre à Cincinnati. A 23 ans, Muguruza semble avoir réussi à maîtriser ses nerfs qui lui jouaient encore des tours et avoir trouvé son style de jeu: asphyxier ses adversaires d'entrée.

Et cela marche: en trois matches à Flushing Meadows, elle n'a laissé que neuf petits jeux à ses adversaires.

"Je sens que j'ai beaucoup progressé, je réussis un bel été et je joue beaucoup de matches et plus je joue, plus je sens ma confiance monter", a-t-elle expliqué après sa victoire au 3e tour face à la Slovaque Magdalena Rybarikova (6-1, 6-1).

Mais l'Espagnole va passer son premier test d'envergure contre une joueuse en plein renouveau, Petra Kvitova, six mois après son agression par un cambrioleur qui l'avait blessée gravement à une main.

"Je me rapproche de mon meilleur niveau, même si ma main n'est pas encore à 100%", a expliqué la 14e mondiale qui, comme Muguruza, n'a pas encore perdu un seul set à Flushing Meadows.

"Tout est en train de revenir à la normale", s'est félicitée la lauréate de Wimbledon 2014.

Les choses reviennent également à la normale pour Maria Sharapova: l'ancienne N.1 mondiale, qui dispute son premier Grand Chelem depuis sa suspension de quinze mois pour dopage, enchaîne les victoires alors que son retour en compétition avait été jusque là loin d'être convaincant.

La Russe, 146e mondiale, doit toutefois se méfier de la Lettone Anastasija Sevastova, 17e mondiale et quart de finaliste de l'US Open 2016.

Dans la partie basse du tableau masculin, après la déroute des favoris, tout est possible pour le prodige canadien Denis Shapovalov, 18 ans, opposé à l'Espagnol Pablo Carreno Busta (N.19), ou encore pour l'inattendu Paolo Lorenzi qui dispute à 35 ans son 1er 8e de finale du Grand Chelem contre le Sud-Africain Kevin Anderson.

C'est vrai aussi pour le N.2 français Lucas Pouille, confronté à un défi compliqué face au plus petit joueur du circuit (1,70 m), l'Argentin Diego Schwartzman qui a éliminé Marin Cilic, 7e mondial et vainqueur de l'US Open 2014.

Le dernier Français en lice après les éliminations d'Adrian Mannarino et de Gaël Monfils samedi, se sent bien à Flushing Meadows.

"J'ai de bons repères, de bons souvenirs, j'ai joué du bon tennis l'an dernier", a-t-il rappelé, avec appétit.

Le programme des matches de la 7e journée:

. ARTHUR ASHE STADIUM

A partir de 11h00 locales (17h00 françaises):

8e de finale: Pablo Carreno Busta (ESP/N.12) - Denis Shapovalov (CAN)

Suivi de:

8e de finale: Anastasija Sevastova (LAT/N.16) - Maria Sharapova (RUS)

Suivi de:

8e de finale: Carla Suarez Navarro (ESP) - Venus Williams (USA/N.9)

A partir de 19h00 locales (lundi 01h00 françaises):

8e de finale: Garbine Muguruza (ESP/N.3) - Petra Kvitova (CZE/N.13)

Suivi de:

8e de finale: Mischa Zverev (GER/N.23) - Sam Querrey (USA/N.17)

. LOUIS ARMSTRONG STADIUM

A partir de 11h00 locales (17h00 françaises):

Match de double encore à définir

Suivi de:

8e de finale: Julia Görges (GER/N.30) - Sloane Stephens (USA)

Suivi de:

8e de finale: Kevin Anderson (RSA/N.28) - Paolo Lorenzi (ITA)

. GRANSTAND

A partir de 11h00 locales (17h00 françaises):

Match de double encore à définir

Suivi de:

8e de finale: Lucas Pouille (FRA/N.16) - Diego Schwartzman (ARG/N.29)



samedi 02 septembre 2017
22:09 - Ostapenko éliminée au 3e tour - SPORT.FR


22:00 - US Open - La gagnante de Roland-Garros Ostapenko stoppée au 3e tour - RTLSPORT.BE


00:40 - Herbert/Mahut prennent la porte dès le premier tour - EUROSPORT.FR
US OPEN - Gros coup d'arrêt pour Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, éliminés dès le premier tour du tournoi doubles par la paire néerlandaise Haase/Middelkoop, en deux sets. Les deux Tricolores restaient pourtant sur une belle série avec des victoires à Montréal et Cincinnati.

00:40 - Herbert/Mahut, c'est déjà fini - EUROSPORT.FR
US OPEN - Gros coup d'arrêt pour Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, éliminés dès le premier tour du tournoi doubles par la paire néerlandaise Haase/Middelkoop, en deux sets. Les deux Tricolores restaient pourtant sur une belle série avec des victoires à Montréal et Cincinnati.

vendredi 01 septembre 2017
12:02 - US Open: Mannarino et Monfils continuent, Federer s'en sort - RMCSPORT.BFMTV.COM


07:20 - US Open: Monfils dans la douleur, Federer encore en rodage - FRANCE24.COM

Gaël Monfils a songé à l'abandon face à Donald Young avant d'arracher son billet pour le 3e tour de l'US Open jeudi, tandis que le grand favori Roger Federer a encore bégayé son tennis.

Touché au dos et à un genou durant le 3e set, Monfils a bien failli jeter l'éponge, mais un avertissement de l'arbitre pour dépassement de temps, injustifié selon lui, et surtout la perspective de fêter vendredi son 31e anniversaire à New York, lui ont redonné des ailes.

"D'un coup, mon corps m'a lâché, j'ai gagné dans la douleur avec de la réussite sur quelques points, de la frustration avec l'arbitre et le soutien du public et de mon clan", a-t-il résumé.

Sa victoire quasi inespérée 6-3, 6-7 (3/7), 6-4, 2-6, 7-5, dans un match décousu entre discussions animées avec l'arbitre de chaise et interruptions médicales pour les deux joueurs, va laisser des traces, au point qu'il n'est pas sûr de pouvoir disputer son 3e tour contre le Belge David Goffin (N.14).

"Je serai sous anti-inflammatoires, si ce n'est plus, c?est à dire infiltrations (...). Je ne suis pas pour les infiltrations, je n'en ai jamais fait, si ça se trouve je vais me +retirer+", a déclaré l'imprévisible N.3 français.

- Mannarino sans bruit -

Monfils a rejoint au 3e tour Lucas Pouille et Nicolas Mahut, déjà qualifiés depuis la veille, mais aussi Adrian Mannarino qui, sans bruit, poursuit son bel été américain.

Bien plus en vue que les leaders français habituels depuis juillet avec notamment son quart de finale à Montréal, "Manna" a maîtrisé sans mal l'Américain Bjorn Fratangelo, 135e au classement ATP, sur le score de 6-3, 6-7 (4/7), 6-1, 6-2.

"Faire 3e tour dans un Grand Chelem, ça ne m'est pas arrivé très souvent et c'est très agréable", a-t-il dit.

Au prochain tour, il aura à faire à un sérieux client, l'Autrichien Dominic Thiem, 8e mondial.

Le dernier tournoi du Grand Chelem de l'année est difficile, physiquement et mentalement, pour tout le monde, même pour Roger Federer.

Pour la première fois dans sa longue carrière, le Suisse, 3e mondial, a débuté un tournoi majeur avec deux victoires en cinq sets.

Accroché par le grand espoir américain Frances Tiafoe au 1er tour, c'est une vieille connaissance, le Russe Mikhail Youzhny, qui lui a fait des misères et l'a poussé dans un marathon d'un peu plus de trois heures (6-1, 6-7 (3/7), 4-6, 6-4, 6-2).

- Federer en panne de timing -

Le maestro suisse, qui vise à New York son 20e titre du Grand Chelem après ses sacres en 2017 à Melbourne et Wimbledon, a pourtant toujours battu Youzhny --en 17 confrontations!-- et avait parfaitement débuté leur duel.

Mais la belle mécanique s'est déréglée au milieu du 2e set et il s'est retrouvé mené deux sets à un et a semblé à court de solution, fébrile même (68 fautes directes) et sans énergie.

"Ce n'était pas un problème physique, ce n'est pas le dos (blessé lors de la finale du Masters 1000 de Montréal, NDLR), le timing n'était tout simplement pas là", a-t-il expliqué.

Obligé de déclarer forfait pour le Masters 1000 de Cincinnati et de se ménager à l'entraînement, Federer, 36 ans, n'est pas étonné ou inquiet après deux premiers tours laborieux.

"C'est même logique, ma préparation n'a pas été bonne, mais j'ai le sentiment que plus je vais avancer dans le tournoi, mieux cela va aller. Je ne joue pas si mal", a-t-il assuré.

Le 3e tour lui réserve un sacré test avec l'Espagnol Feliciano Lopez, 35e mondial, qui avait atteint les quarts de finale en 2015 à New York.

Grand ami de Lopez et grand rival de Federer, le N.1 mondial Rafael Nadal s'est heurté à une résistance inattendue du Japonais Tara Daniel (N.121) qui a remporté la première manche, avant de craquer 4-6, 6-3, 6-2, 6-2.



jeudi 31 août 2017
21:36 - Grigor Dimitrov éliminé en trois sets par Andrey Rublev - EUROSPORT.FR
US OPEN 2017 - Une surprise de plus à Flushing, et elle est de taille : Grigor Dimitrov, récent vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati, a lourdement chuté dès le 2e tour jeudi. le Bulgare s'est incliné en trois sets contre le jeune Russe Andrey Rublev (7-5, 7-6, 6-3).

21:36 - Flushing continue de couper les têtes : Dimitrov tombe de très haut à son tour - EUROSPORT.FR
US OPEN 2017 - Une surprise de plus à Flushing, et elle est de taille : Grigor Dimitrov, récent vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati, a lourdement chuté dès le 2e tour jeudi. le Bulgare s'est incliné en trois sets contre le jeune Russe Andrey Rublev (7-5, 7-6, 6-3).

21:35 - US Open (H) - US Open : Grigor Dimitrov éliminé par Andrey Rublev au deuxième tour - LEQUIPE.FR
Neuvième mondial et vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati, Grigor...

10:40 - US Open: journée sombre pour les Bleus - FRANCE24.COM

A l'image de son leader Jo-Wilfried Tsonga, sans réponse face au prodige canadien Denis Shapovalov, le tennis français a vécu une 3e journée de l'US Open sombre avec pas moins de dix éliminations sur 15 joueurs et joueuses en lice.

Tout un symbole: alors qu'il se battait dans le 3e set pour rester en vie, Tsonga a été pris à contrepied par une énième attaque surpuissante de Shapovalov et a vu la balle filer à trois mètres de lui.

Le N.1 français n'a rien pu faire pour enrayer la furia Shapovalov: le Canadien, âgé de 18 ans, dispute pourtant son premier US Open et a dû passer par les qualifications, mais il n'a fait aucun complexe.

Même l'ambiance électrique du Arthur-Ashe Stadium n'a pas semblé l'affecter.

"En ce moment il est en plein boum, il se sent hyper-bien et il n'est pas évident à jouer", a Tsonga, 12e mondial, après sa défaite en trois sets 6-4, 6-4, 7-6 (7/3).

Alors qu'il avait atteint les quarts de finale en 2015 et 2016 à New York, "JWT" doit faire ses valises après seulement deux matches et ne se voile pas la face: "C'est ma plus mauvaise année en Grand Chelem", a-t-il diagnostiqué.

- 'Année moisie' -

Habitué lui aussi aux deuxièmes semaines en Grand Chelem, Richard Gasquet s'est arrêté dès le 1er tour: il s'est fait surprendre par l'Argentin Leonardo Mayer (59e) en quatre sets 3-6, 6-2, 6-4, 6-2.

"C?est une année moisie depuis (mon opération à) l'appendicite. Il y a eu beaucoup de choses qui n'ont pas bien marché, beaucoup de blessures à cause de ça", a estimé le Biterrois.

Ces deux piliers de l'équipe de France qui sont en panne de confiance alors que les Bleus vont disputer mi-septembre les demi-finales de la Coupe Davis à domicile contre la Serbie, sans sa star Novak Djokovic.

Autre mauvaise surprise pour le camp tricolore, l'élimination de Kristina Mladenovic qui, après une première partie de saison enthousiasmante avec un titre (St Pétersbourg), deux demi-finales à Indian Wells et Madrid, et un quart de finale à Roland Garros, cherche un second souffle.

"J'ai eu un Wimbledon assez délicat où j'ai étiré mon ligament interne du genou droit. J'ai eu de la chance que ce n'était pas plus grave que ça", a révélé la Nordiste, dominée 6-3, 6-2 par la Roumaine Monica Niculescu, 57e mondiale.

Il ne reste donc plus que quatre Français et une Française en lice.

Caroline Garcia a atteint le 3e tour en battant la Russe Ekaterina Alexandrova (4-6, 6-3, 6-0), mais va tomber sur une cliente, la Tchèque Petra Kvitova, 14e mondiale, qui a surclassé une autre Française, Alizé Cornet (6-1, 6-2).

- La surprise Mahut -

Dans le tableau masculin, Gaël Monfils a réussi son entrée en lice face à son compatriote Jérémy Chardy 7-6 (8/6), 6-3, 6-4, mais le demi-finaliste de l'édition 2016 ne se sent pas très bien.

"Je ne joue pas très bien en ce moment, je ne suis pas dans une forme physique incroyable", a-t-il prévenu.

Adrian Mannarino, le Français le plus en vue de l'été, a lui passé sans mal le 1er tour contre le Lituanien Ricardas Berankis 6-2, 6-4, 6-2.

De son côté, Lucas Pouille, l'un des trois Français en quarts de finale à New York en 2016 avec Monfils et Tsonga, du jamais-vu en Grand Chelem, s'est fait peur.

Il a eu besoin de cinq sets 7-5, 6-4, 4-6, 3-6, 6-4 pour faire capituler l'Américain Jared Donaldson et affrontera le Kazakh Mikhail Kukushkin (N 103) au 3e tour.

"Je n'avais pas enchaîné les victoires depuis un moment, donc c'est bon pour la confiance", s'est-il réjoui.

Nicolas Mahut ne s'attendait pas à se retrouver au 3e tour: passé par les qualifications, le spécialiste du double a fait craquer l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas, 24e mondial, sur le score de 4-6, 6-4, 4-6, 6-3, 6-0.

Seule contrariété, une douleur au coude droit.

Mais Mahut qui fait figure de favori pour le tournoi de double avec Pierre-Hugues Herbert après leur succès à Montréal et Cincinnati, est sur un nuage: "C'est la victoire en Grand Chelem dont je suis le plus fier dans ma carrière", a-t-il assuré.



00:31 - US Open - Kyrgios, blessé à l'épaule à New York: "La Coupe Davis est ma priorité" - RTLSPORT.BE


mercredi 30 août 2017
22:40 - US Open: "Mon entraîneur mérite mieux que moi", assure Kyrgios: - FRANCE24.COM

L'Australien Nick Kyrgios, habitué aux déclarations tapageuses, a rendu hommage, à sa façon, à son entraîneur, le Français Sébastien Grosjean: "Il mérite mieux que moi", a-t-il assuré après son élimination au 1er tour de l'US Open mercredi.

"Je ne suis pas assez bon pour lui, c'est quelqu'un qui s'investit énormément, c'est un entraîneur incroyable", a déclaré Kyrgios à propos de Grosjean qui le conseille depuis avril dernier.

L'enfant terrible du tennis australien, diminué par une blessure à l'épaule droite, s'est incliné en quatre sets 6-3, 1-6, 6-4, 6-1 face à son compatriote John Millman, 235e au classement ATP.

Kyrgios et Grosjean, lui-même ancien N.4 mondial qui a longtemps entraîné son compatriote Richard Gasquet, avaient convenu de faire un bilan de leur collaboration après l'US Open.

A la question de savoir s'ils allaient continuer de travailler ensemble, Kyrgios, 22 ans, a botté en touche: "Honnêtement, je ne sais pas. Il mérite probablement un joueur qui est plus investi dans le tennis que moi, il mérite mieux que moi", a-t-il déclaré.

"Je ne suis pas assez investi dans mon sport, (Grosjean) m'a beaucoup aidé, en particulier à l'entraînement, mais il y a des joueurs qui sont plus sérieux, qui veulent s'améliorer, qui veulent progresser jour après jour et moi, je ne suis pas ce type de joueur", a lancé le 17e mondial.

Kyrgios restait sur une finale à Cincinnati, sa première dans un Masters 1000, le meilleur résultat de sa carrière.

Mais il n'a pas réussi à confirmer pour son plus grand désarroi, alors qu'il assure avoir préparé l'US Open avec le plus grand sérieux.

"A Cincinnati, j'étais moins sérieux qu'ici, j'allais jouer tous les jours au basket deux heures par jour, avant ma demi-finale, j'ai joué une heure au basket. J'allais manger des glaces, des milk-shakes tous les jours", a-t-il expliqué.

"Je n'arrête pas de décevoir les gens", a conclu Kyrgios, très affecté par la rupture avec sa compagne, la Croate Anna Tomljanovic.



22:06 - Tennis. US Open?: Nick Kyrgios chute d'entrée face au 235e mondial?! - OUEST-FRANCE.FR
Nick Kyrgios, qui restait sur une finale à Cincinnati, a été éliminé dès le 1er tour de l'US Open par son compatriote John Millman (235e mondial) en quatre sets 6-3, 1-6, 6-4, 6-1. Durant la partie, l...

21:10 - Kyrgios chute d'entrée et retombe dans ses travers - 7SUR7T.BE
L'Australien Nick Kyrgios qui restait sur une finale à Cincinnati, a été éliminé dès le 1er tour de l'US Open par son compatriote John Millman,

20:50 - US Open: Kyrgios chute d'entrée et retombe dans ses travers - TENNISTEMPLE.COM
L'Australien Nick Kyrgios qui restait sur une finale à Cincinnati, a été éliminé dès le 1er tour de l'US Open par son co...

mardi 29 août 2017
09:23 - Tsonga rassuré - SPORT.FR


lundi 28 août 2017
21:45 - Tsonga passe sereinement - SPORT.FR


dimanche 27 août 2017
11:20 - US Open - Les Bleus, bien pâles, doivent reprendre des couleurs - FRANCE24.COM

Un an après une cuvée historique avec trois représentants en quarts de finale, le tennis français aborde l'US Open, à partir de lundi, avec une confiance en berne et une inquiétante pénurie de résultats.

Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils et Lucas Pouille avaient fait souffler en septembre 2016 un vent de folie et de nostalgie sur New York, au point d'être renommés les "nouveaux mousquetaires".

Jamais depuis le début de l'ère professionnelle, en 1968, trois Français n'étaient parvenus en quarts de finale du même tournoi du Grand Chelem.

La belle épopée bleue s'était terminée par une demi-finale étrange. Monfils avait tenté de déstabiliser Novak Djokovic, alors N.1 mondial, avec une stratégie volontairement désinvolte, mais il s'était pris les pieds dans le tapis pour s'incliner nettement 6-3, 6-2, 3-6, 6-2.

Depuis, Monfils et les autres font grise mine.

Après les trois premiers tournois du Grand Chelem de l'année, le meilleur résultat a été obtenu par Tsonga qui s'est hissé en quarts de finale de l'Open d'Australie, avant de chuter en trois sets face au Suisse Stan Wawrinka.

Le N.1 français (12e mondial), déboussolé par la naissance de son premier enfant fin mars, a ensuite sombré au 1er tour de Roland Garros, face au modeste Argentin Renzo Olivo, puis n'a pas dépassé le 3e tour à Wimbledon.

- Mannarino à l'aise -

De son côté, Monfils, perturbé comme souvent par des pépins physiques, n'a pas dépassé le stade des 8e de finale (Melbourne, Roland Garros).

Pouille a certes gagné deux titres (Stuttgart et Budapest), mais il n'a remporté que quatre matches en Grand Chelem cette année et a du mal à 23 ans à confirmer sa belle saison 2016 qui l'avait vu grimper jusqu'à la 13e place mondiale.

Plus grave encore, depuis le début de la tournée nord-américaine, le trio de tête du tennis français n'arrive pas à s'exprimer sur ciment.

Tsonga n'a pas dépassé le 2e tour à Montréal et a chuté d'entrée à Cincinnati, tandis que Monfils a perdu dès le 2e tour contre l'Indien Yuki Bhambri, 200e mondial, le titre qu'il avait remporté à Washington en 2016, et n'a pas réussi à enchaîner plus de deux victoires à Montréal.

Si bien que le Français le plus vu de l'été est l'inattendu Adrian Mannarino, 34e mondial, après son quart de finale à Montréal et ses 8e de finale à Wimbledon et Cincinnati qui lui ont offert la statut de tête de série pour l'US Open.

- L'éclaircie Mahut-Herbert -

A la Race, le classement annuel qui détermine les huit participants au Masters de Londres, il faut descendre à la 16e place pour trouver le premier Français, Tsonga, seul Tricolore du top 20, du jamais-vu à ce stade de la saison depuis 2009.

Mais "JWT" peut redresser la tête à New York: son statut de tête de série N.8, en raison des forfaits en cascade d'Andy Murray, Stan Wawrinka, Novak Djokovic et Kei Nishikori, et un tirage au sort relativement clément, peuvent lui faire espérer un quart de finale contre le Croate Marin Cilic (N.7), à condition de passer l'obstacle canadien Denis Shapalov au 2e tour.

Côté dames, deux Françaises sont têtes de série: Kristina Mladenovic (N.14), qui affrontera la Roumaine Monica Niculescu (57e mondiale) au premier tour, et dont le meilleur parcours à l'US Open reste un quart de finale en 2015, et Caroline Garcia (N.18), opposée à une joueuse issue des qualifications.

Chez les garçons, il y a urgence pour les Bleus: ils disposeront du 15 au 17 septembre à Lille face à une Serbie privée de Djokovic d'une chance quasi inespérée de décrocher leur billet pour la finale de la Coupe Davis.

Mais tout n'est pas gris.

Le capitaine de l'équipe de France Yannick Noah peut compter en double sur Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert qui viennent coup sur coup de s'imposer à Montréal et Cincinnati et qui font figure de favoris pour l'US Open qu'ils avaient remporté en 2015.



samedi 26 août 2017
20:05 - Federer est rassurant sur son état de santé - RDS.CA
Le Suisse Roger Federer a assuré samedi qu'il abordait les Internationaux des États-Unis (28 août-10 sept) en pleine forme après avoir soigné les douleurs au dos qui l'avait contraint à déclarer forfait pour le Masters 1000 de Cincinnati.

jeudi 24 août 2017
21:25 - US Open: Raonic blessé, l'hécatombe continue - AUSTADE.FR


11:33 - Dimitrov reconnaissant envers Nadal. Titré à Cincinnati, le Bulgare s? - TENNISTEMPLE.COM
...

mardi 22 août 2017
20:35 - Tennis : Dimitrov remercie Rafael Nadal pour son entraînement ! - LE10SPORT.COM
Alors qu'il a remporté le Masters 1000 de Cincinnati, Grigor Dimitrov a tenu à remercier Rafael Nadal pour son entrainement.

10:35 - Tennis : Roger Federer salue le retour de Rafael Nadal au sommet de l'ATP ! - LE10SPORT.COM
Quart de finaliste à Cincinnati, Rafael Nadal a retrouvé la première place mondiale ce lundi. Au coude à coude avec l'Espagnol au classement, Roger Federer a rendu hommage à celui qui a si souvent?

08:47 - Dimitrov, et maintenant ? - EUROSPORT.FR
MASTERS 1000 CINCINNATI ? Vainqueur dans l'Ohio du premier titre d'importance de sa carrière, Grigor Dimitrov confirme qu'il traverse sa meilleure saison. Cincinnati peut-il lui servir de tremplin pour aller plus haut, plus loin ? Possible, mais ce n'est pas garanti.












tennis contact
Partenaires :  | Soccer Livescore  | Tennis  | patch pes  | Foot  | letennis.fr
Contact      | Mentions Légales     |  | Charte cookies     |  | © Copyright of LiveTennis.fr